LE BOXING DAY, UNE TRADITION DEVENUE BUSINESS

boxing_day_santas-450227

Le 26 Décembre, lendemain de Noël, tous les championnats de football sont en vacances. Tous sauf un : la Premier League. Depuis des décennies, les joueurs sont présents sur le terrain en Angleterre, on raconte même qu’au premier hiver de la guerre 14-18, anglais et allemand auraient disputés une rencontre de football amicale. Aujourd’hui le Boxing Day est surtout devenue l’occasion de consommer.

Le Boxing Day est synonyme de plusieurs choses chez nos voisins anglo-saxons : début des soldes, jour de foot, after shave et bien d’autres mots pour définir cette journée un peu spéciale. En effet le Boxing Day est l’équivalent du Black Friday aux Etats-Unis, certains faisant la file d’attente devant les magasins pour pouvoir obtenir les meilleurs prix. Seulement, cette journée représente aussi une journée importante dans le sport et la fièvre consumériste touche aussi les supporters : sandwichs, boissons, déguisements de Père Noël ou encore souvenirs. Emmanuel Petit évoquait « Quand tu pénètres sur la pelouse, tu lèves les yeux vers le public et tu vois… plein de Père Noël ». Ce qui est aussi fort probable étant donné le taux de remplissage des stades, entre 95 et 100%, les supporters venant souvent en famille ou les tickets ayant fait offices de cadeaux sous le sapin.

Les équipes profitent aussi de cette journée et adaptent leur communication que ce soit sur leur site ou sur les réseaux sociaux et en profitent pour être plus proche de leurs supporters (par exemple les joueurs d’Everton ont appelés et parlés avec des supporters de longue date du club anglais comme cadeau de Noël). Les clubs en profitent aussi pour sortir des produits dérivés spécial Noël et que l’on retrouvera souvent en tribune le 26 Décembre.

Une aubaine pour les supporters, un cauchemar pour les clubs

Bien que les tribunes soient remplies, les clubs et les joueurs ne sont pas tous supporters de cette journée de match. Olivier Giroud (attaquant français à Arsenal) énonce « Tu es tout seul à l’hôtel. Franchement, c’est un peu glauque. Tu appelles les potes, la famille. Mais ça te donne encore plus le cafard de savoir qu’ils font la fête, donc tu coupes le portable. » et l’entraineur de Liverpool, Jurgen Klopp disait « Comment préparer une équipe pour ce genre de situation ? Seulement la moitié de l’équipe sera prête contre Manchester City [le samedi 31], car nous jouons Sunderland lundi [2 janvier]. C’est très handicapant. ». D’autres évoquent encore la possibilité importante pour les joueurs de se blesser (Watford a vu deux de ses joueurs se blesser en moins de 15 minutes pour la 18ejournée).  Cependant certains entraineurs, comme Arène Wenger (Arsenal) admettent que le Boxing Day est une tradition et qu’il serait dommageable de la supprimer. Et en effet le Boxing Day a vu des matchs ou scènes incroyable se dérouler comme un 6-3 en 1991, un 4-4 accompagné de 3 cartons rouges en 2007 ou encore un entraineur humiliant ses joueurs en les faisant s’asseoir devant la tribune adverse avant de leur dire ce qu’il n’allait pas (son équipe perdant 4-0 à la mi-temps) en 2008.

Le Boxing Day est donc une date controversée, adorée par certains et détestée par d’autres, elle n’en reste pas moins une tradition anglaise réunissant les familles au lendemain de Noël.

Nicolas Nocquet

Photo : Tribune lors d’un Boxing Day en Angleterre
Crédit photo : express.co.uk

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s