[Série] Flashback 1 – Le dernier shot de Michael Jordan


0410525001470134033_filepicker14 Juin 1998, les Chicago Bulls mènent la série 3-2 contre l’Utah Jazz de Karl Malone, Jeff Hornacek et John Stockton lors des Finales NBA. Le G.O.A.T et ses coéquipiers sont menés 86-85 à 30 secondes de la fin du match. Michael Jordan intercepte la passe de Stockton, remonte le terrain, réalise un “Cross-Over” avant de marquer le panier offrant la victoire aux Bulls et par conséquent la 6e bague d'”His Airness”. Un dernier tir, un dernier panier et une dernière victoire offrant une ultime bague au meilleur joueur de l’histoire du Basketball.

Choisi en 3e choix de la draft 1984 derrière Akeem Olajuwon (12x All-Star et Hall of Famer) et Sam Bowie, maintenant considéré comme la plus grosse erreur dans la draft, il a néanmoins été choisi devant Charles Barkley (5e) et John Stockton (16e), tout deux Hall of Famer. Sa première saison en tant que Rookie est impressionnante avec une moyenne de 28,2 points par match, 3e de la ligue et établissant le record en nombre de points en un seul match pour un Rookie avec 49 points contre les Pistons de Détroit. Nommé Rookie de l’année, il marquera une moyenne de 29,3 points par match en playoff où les Bulls s’inclineront au premier tour contre les Bucks de Milwaukee. Sa première saison sera bouclée par 4 honneurs : All NBA Second Team, NBA Rookie of the year, All NBA Rookie team et NBA All star starter. Dès 1984 il était promis à une carrière hors du commun. Sa carrière s’achèvera sur 111 récompenses en franchise NBA et il sera intégré au Hall of Fame en 2009 où il côtoie d’autres légendes comme Shaquille O’Neal, Allen Iverson ou autre Wilt Chamberlain.

Aujourd’hui Jordan est considéré comme bien plus qu’une légende, il est le G.O.A.T, le meilleur joueur de l’histoire, il est une marque, un lifestyle et aussi le propriétaire des Hornets de Charlotte depuis 2009, franchise NBA basée en Caroline du Nord, Etat où il a effectué sa carrière universitaire. Il entame alors la reconstruction d’une franchise n’ayant plus atteint les playoffs depuis 2002. Il allège alors la masse salariale et sélectionne Kemba Walker ainsi que Bismack Biyombo à la Draft 2011. Plutôt mauvais débuts pour les Bobcats avec 10,6% de victoires (le pire résultat de l’histoire) malgré l’arrivée de Boris Diaw. En 2014, Jordan décide de revenir aux sources, les Bobcats redeviennent alors les Hornets, appellation que leur avait emprunté New-Orléans (franchise maintenant appelée les Pelicans). Pendant la saison 2015-2016, ils finissent 6e de leur conférence et se font éliminés en 7 matchs contre Miami. Cette année (2016-2017), Charlotte est en lice pour les playoffs se positionnant à la 10e place, à 2 victoires de la 8e place qualificative.

L’effectif actuel composé de Marvin Williams, Cody Zellet, Michael Kidd-Gilchrist, Nicolas Batum et Kemba Walker réussiront-ils à offrir aux Hornets ses premières lettres de noblesse ?

Nicolas Nocquet

Photo : Dernier tir de Michael Jordan
Crédit photo : bullstalk.sportblog.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s